28) Amedeo Preziosi (December 2, 1816 - September 27, 1882)


Aloysius Rosarius Amadeus Rayemundus Andreas Preziosi came to Romania (the United Principalities of Moldavia and Wallachia) in June 1868 and began drawing scenes from Bucharest as well as several others across the country, including a few which depict Prince Carol I. The sketches he draw were later turned into watercolours in his workshop in Istanbul, which he would then sell to the Prince of Romania for prices ranging from 300 to 1200 Franks. The following year, between May 30 and July 15, Preziosi spent time again in Romania, his drawings, in pencil, ink and watercolours are found in a sketchbook La Valachie par Preziosi, now found at the Municipal Museum in Bucharest.
After his death, his works were forgotten for decades. In Bucharest, his works were presented again to the public in 1934, and in 1985, some of his works were displayed in an exhibition at London's Victoria and Albert Museum dedicated to him and in 2003, an exhibition of his works in Bucharest was organized by the Museum of Bucharest.


Fils d'un aristocrate maltais anobli en 1718 par le roi des deux-Siciles, le Comte Amadeo Preziosi est l'un des grands artistes orientalistes du XIXe siècle. Après avoir passé ses 20 premières années à La Valette, il part à Paris en 1836 où son père le destine à une carrière juridique. Mais sa passion pour le dessin le pousse à s'opposer au choix de ce dernier, il s'inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts et entame une carrière artistique.
En 1842, il part pour Constantinople. A la mort de son père, Amédée refusera de retourner à Malte et il restera à Istanbul et continuera à peindre. Il épousera une Ottomane d’origine grecque dont il aura trois filles et un garçon. Leur maison d’hiver se situait au 14, rue Hamalbasi Sokak, à coté du palais d’Angleterre. Peintre du palais sous le règne d'Abdülhamid II, il est célèbre pour avoir dépeint les charmes de l'Orient et la vie contemporaine en Turquie telle qu'imaginée par les Occidentaux. Sa capacité à rendre saisissants de réalisme les sujets dessinés fit que son atelier devint rapidement une halte incontournable, et très vite, les commandes affluèrent de l'Europe entière. La plupart des œuvres de Preziosi, se trouvent à l'étranger. Quelques œuvres sont néanmoins exposées au palais de Topkapi, au musée de la Marine et au musée de la Peinture et de la Sculpture. Récemment, l’album de voyage du comte fut adjugé - chez Christie’s à Paris, à 228.250 € (trois fois son estimation).
Au cours d’une partie de chasse, il trouvera accidentellement la mort près du bourg de San Stefano (Yesilköy), le 27 septembre 1882, à 65 ans. Sa dépouille mortelle repose au cimetière catholique de Feriköy / Pancalti.














































Sources:

POPULAR POSTS / POSTS POPULAIRES