30) C'est effrayant tout ce qu'un sourire peut cacher

a affirmé - en 2009, le Président du Parlement européen: Jerzy Buzek,
lors d'une conférence consacrée au Pacte Ribbentrop-Molotov.


L'accord germano-soviétique ou Pacte Molotov-Ribbentrop, officiellement Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union soviétique, désigne les accords diplomatiques et militaires signés entre le IIIe Reich et l'URSS, le 23 août 1939, à Moscou, au Kremlin, en présence de Staline, entre le ministre des Affaires étrangères de l'URSS, Viatcheslav Molotov, et celui du IIIe Reich, Joachim von Ribbentrop.


Cet accord a causé la surprise dans le monde entier, conduisant à une grave crise interne des partis communistes occidentaux, ainsi que des mesures d'interdiction du Parti communiste français sous la IIIe République par les décrets Daladier.


Outre un engagement de neutralité en cas de conflit entre une des deux parties et les puissances occidentales, ce pacte définissait aussi dans un protocole secret une répartition des territoires « tampons » entre l'Allemagne et l'URSS, à savoir la Bessarabie (une aire géographique du sud-est de l’Europe, délimitée par la rivière Prut à l’ouest, le fleuve Dniestr à l’est et la mer Noire au sud), la Pologne, les Pays Baltes, etc.

Charles II de Roumanie, entre Hitler et Staline

Le Pacte suit de quelques mois la signature du Pacte d'Acier signé entre Ciano et Ribbentrop entre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste, bientôt rejoint par l'empire du Japon.


Le nom de Bessarabie a désigné successivement:
- la principauté de Valachie au début du xive siècle, du nom de sa dynastie fondatrice, les Basarab (nom qui vient soit de Bassar-ata, père sévère en couman (hypothèse de Mihnea Berindei), soit de Bessarion-ban, duc Bessarion (hypothèse de Pierre Nasturel). Les Basarab émergent comme bans (ducs vassaux de la couronne de Hongrie) avant de s’émanciper en 1330, et de chasser les Tatars des bouches du Danube en plusieurs campagnes entre 1328 et 1342;
- la bande de terre le long du Danube et de la mer Noire, entre la confluence du Prut et l’embouchure du Dniestr, libérée des Tatars par les Basarab, en plusieurs campagnes entre 1328 et 1342, puis cédée en 1418 à la Moldavie, qui la perd en 1484 (ports danubiens et maritimes) et en 1536 (citadelle de Tighina) au profit de l’Empire ottoman, au sein duquel cette région est appelée Boudjak (turc: Bucak);
- la partie orientale de la principauté de Moldavie, avec le Boudjak, annexée par les Russes en 1812, rattachée à la Roumanie de 1918 à 1940 et de 1941 à 1944, et à l’URSS de 1940 à 1941 et de 1944 à 1991.
La région est partagée depuis 1991 entre la République de Moldavie et l’Ukraine.


Sources:
À voir aussi ► L'ombre de Staline
Le "Cordon sanitaire": un projet stratégique d'actualité?
La quatrième conférence de Moscou - 1944
Le pacte germano-soviétique - 1939
Pacte germano-soviétique - 23 août 1939
Molotov–Ribbentrop Pact
Bessarabie
Dans la chimère des mots
1989, l'année de tous les possibles
Rare & Early Newspapers

POPULAR POSTS / POSTS POPULAIRES